De
 l’orphelinat 
aux 
bourses
 scolaires (suite)

Les bourses aux enfants démunis des écoles chrétiennes

Désireuse de continuer l’Œuvre tout en restant fidèle à son caractère œcuménique, la communauté décide alors d’assumer la scolarité d’enfants démunis dans des écoles chrétiennes de Jérusalem.

Elle emploie à cette fin les revenus de son travail iconographique qui est une autre forme d’ouverture à l’Orient chrétien. Actuellement une dimension nouvelle se joint à l’esprit œcuménique de l’origine : ces écoles chrétiennes de Jérusalem œuvrent discrètement mais sûrement à la relation avec des établissements israéliens en vue de la rencontre et de l’échange entre enfants de même classe.

Les bourses attribuées sont nominales et les 52 enfants actuellement aidés, ainsi que leur famille, sont connus et suivis personnellement par les sœurs.

Mère Christine nous a transmis une photo récente d’une jeune fille de Jérusalem qui est passée au Monastère en juin dernier. Le jour même de la remise de son diplôme de fin d’étude, elle tenait à remercier les Sœurs pour leur aide précieuse tout au long de sa scolarité.

Lors d’une conférence récente en Italie, Mgr Twal, patriarche latin de Jérusalem, a insisté sur l’importance fondamentale de l’éducation pour cette génération qui a toujours connu la guerre : « L’éducation reste selon moi la clé de voûte du renouvellement de l’avenir ».

Nul doute que l’œuvre des sœurs contribue, pour sa part et depuis des générations, à cette mission.