Madame Antoinette d’Orléans

Quelques éléments de la vie de celle qui fut notre fondatrice.

Antoinette d’Orléans Longueville est née en 1572 au château de Trie, près de Gisors, 8e d’une famille de 9 enfants. Sa mère est cousine germaine d’Ėléonore de Bourbon Abbesse de Fontevraud et d’Antoine de Bourbon, père de Henri IV. A 16 ans elle doit épouser Charles de Gondi, Marquis de Belle-Isle, jeune Seigneur de 19 ans. Ils vivent deux ans à la Cour d’Henri III mais se retirent au château de Machecoul après l’assassinat du Roi. De leur union naquirent deux fils et après 12 ans de mariage c’est le drame, en 1596 le Marquis est tué alors qu’il s’apprêtait à prendre d’assaut le Mont Saint Michel. L’épreuve est rude et après avoir réglé les affaires de son mari, Antoinette songe à répondre à l’appel du Seigneur, confiant ses enfants à leurs grands parents. Le 23 octobre 1599 elle entre chez les Feuillantines à Toulouse pour y mener une vie cachée et « embrasser la Croix de mon Dieu ». Le 31 octobre elle reçut l’Habit et le nom de Sœur Antoinette de Sainte Scholastique, elle a 27 ans. En 1604 elle est élue Prieure à l’unanimité.

Après les désastres des guerres de religion la situation est grave dans l’Ordre de Fontevraud. L’Abbesse Éléonore de Bourbon, tante du Roi Henri IV s’efforce de rétablir l’observance d’abord en ce qui concerne la vie commune mais déjà âgée elle sent le besoin d’une aide. Elle pense alors à sa nièce entrée chez les Feuillantines de Toulouse et élue Prieure en 1604. Éléonore de Bourbon sollicite du Pape un Bref qui, sous peine d’excommunication, ordonne à Madame d’Orléans de sortir des Feuillantines pour se rendre à Fontevraud ayant le choix de devenir Grande Vicaire de l’Abbesse pendant un an ou d’exercer la charge de coadjutrice tout en gardant l’habit des Feuillantines. Madame d’Orléans arrive à Fontevraud le 25 octobre 1606.