La fête de l’exaltation de la Croix

14 septembre

L’origine de la fête remonte à la Dédicace de la Basilique de l’Anastasis au IVe siècle

La fête de l’Exaltation de la Croix

Jérusalem
Jérusalem

Son origine

La fête est célébrée à Jérusalem depuis le 4e siècle, époque où l’empereur Constantin faisait construire des basiliques aux différents Lieux saints.

C’est ainsi que la basilique de l’Anastasis, édifiée à l’endroit du Calvaire et du Saint Sépulcre, a été consacrée le 14 septembre, origine de la fête liturgique de la Croix glorieuse. C ‘est donc une fête de Dédicace, de consécration où le mystère de la Croix est contemplé dans la lumière de la résurrection.

Sa signification

« Élevé de terre j’attirerai tout à moi » , cette parole du Christ rapportée par saint Jean exprime bien le sens de la fête. Nous y ajoutons une prière de Grégoire de Narek, une phrase d’un sermon de saint Bernard, et un texte de notre Père Fondateur.

Prière de Grégoire de Narek

Pour obéir à ton Père, Tu as tout enduré, ô Toi le Dieu de tous.
Debout au tribunal de ta créature, Tu n’as pas parlé, ô Toi qui donnes la Parole. A Toi, la source de la vie, ils t’ont préparé l’instrument de la mort, Tu l’as reçu avec magnanimité, Tu l’ as pris avec douceur. Toi qui es le rayon de la gloire du Père, ils t’ont jugé comme l’adversaire de sa volonté. Tu as obéi, Tu as accueilli volontairement la Croix, et Tu es ressuscité vivant, Toi qui es béni à jamais .

Sermon de saint Bernard

O Croix de gloire , enracine-toi en moi pour que je sois trouvé en Toi.

St Sépulcre1
St Sépulcre1

Exhortation du Père Joseph notre Fondateur

Il me semble, mes sœurs, que nous devons nous représenter être sur le Calvaire où nous voyons Notre Seigneur mourir pour notre amour, répandre un torrent de sang. Il faut donc nous mettre au pied de la Croix et ouvrir nos cœurs pour recevoir ce précieux sang et s’offrir au Père avec Notre Seigneur en sacrifice au milieu du monde pour devenir ainsi participant de l’héritage céleste. Le Fils éternel de Dieu a voulu rendre à son Père la preuve de l’amour par la mort. Il ne s’est pas contenté de l’honorer, aimer et mourir pour Lui, mais ce qui est plus admirable, c’est qu’il est mort pour sa créature. Je suis venu, dit-il, mourir comme un serviteur, je veux épandre ma vie pour la donner et étancher la soif que j’ai de votre salut. Quel plus grand amour ! puisqu ‘il dit lui-même “ : Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.”

La fête de la Croix glorieuse précède notre fête patronale de Notre Dame du Calvaire ; comment ne pas rendre grâce et demander à Marie de nous introduire dans la profondeur de cet amour qui nous sauve ?

Eglise Sainte Hélène
Eglise Sainte Hélène