A la Sacristie

Pour une bénédictine, le pôle de la journée c’est la liturgie eucharistique et l’office.

Si Saint Benoît demande que nous prenions soin des meubles et des objets à l’usage de tous comme « les vases sacrés de l’autel », c’est dire combien il est nécessaire de confier la charge de la sacristie à une soeur diligente et soigneuse. C’est la tâche accomplie par notre soeur Marie Antoine depuis près de 50 ans.

Qui est Soeur Marie Antoine ? Libanaise, en 1952, elle entend, à l’exemple d’Abraham, l’appel à quitter son pays, son Liban pour venir rejoindre les Bénédictines de Notre Dame du Calvaire au Mont des Oliviers à Jérusalem. Sa foi et sa dévotion profonde envers Notre Dame de Deir El Khamar l’aideront à rester fidèle et à porter les troubles et guerres qui ravageront le Liban et la couperont complètement de sa famille.

Grande joie, fin novembre 2009, de pouvoir accueillir au monastère sa belle soeur Nadia venue à Nazareth pour la béatification de Mère Alphonsine, la fondatrice des Soeurs du Rosaire, dont elle est une petite cousine.
Et voici que notre soeur Marie Antoine, début décembre, fait une chute et se casse le col du fémur ! Soeur Marie Bénédicte prend en charge la sacristie, elle qui déjà orne avec grâce le haut lieu de notre prière.