Garde Renforcée

Il y a aussi une garde renforcée à l’intérieur du Monastère.

Sœur Marie Laeticia venue d’une communauté bénédictine du Brésil, chemine avec nous depuis le mois de novembre 2010. Connaissant un peu le français, elle s’adapte facilement à notre rythme de vie, exacte et fidèle à l’office et à toute l’observance. Très vite elle s’initie à l’emploi de réfectorière et hôtelière, remplaçant Sœur Paula pendant son opération de la cataracte. Elle attend avec impatience la saison des fruits pour vivre cette période proche de la nature, où nous préparons les fruits pour les conserves. Heureuse de découvrir les Lieux Saints, elle commence à préparer les pèlerinages de sa sœur qui viendra la visiter cet été.

Sœur Clemens, nous arrivait le 18 décembre 2010. Née à El Salvador, ayant vécu à New York où résident ses parents, elle est entrée chez des Bénédictines en Italie. Très douée pour les langues, elle accomplissait la mission de traductrice au dernier Symposium de la CIB en septembre. C’est là que Mère Prieure l’a rencontrée ; elle s’est proposée pour nous aider. Très vite elle prend en mains l’emploi de la sacristie où elle fait merveille. Tout est vérifié, mis en ordre, Sœur Marie Bénédicte peut gagner la France pour le chapitre général fin janvier, l’esprit en paix. On admire ses progrès en français, elle qui ne savait pas un mot de notre langue ! Elle nous fait bien rire aux récréations avec sa volubilité naturelle sans complexe et… en français.

Nous venons d’apprécier le passage de Mère Marie Madeleine, Abbesse du Monastère de Chantelle, partageant notre vie quotidienne et se mettant à notre service si simplement.

Avec ces sœurs nous avons vécu un Carême itinérant, dans l’attente de l’allégresse pascale.