Sur tes remparts, Jérusalem

« Sur tes remparts, Jérusalem, j’ai posé des veilleurs »Is. 62, 2 Article du Père Marcel Dubois O.P.en 1997 pour le Centenaire du Monastère

Tel est tout ensemble le privilège et la responsabilité des moniales du Mont des Oliviers… Nuit et jour elles sont là, présentes à la Présence, au nom de l’Eglise et du monde des hommes. Avec une attention d’autant plus vive et une compassion d’autant plus profonde que la ville, sur laquelle elles veillent, résume en elle le destin du monde, ses attentes et ses angoisses, ses déchirures et son aspiration à la paix. Jérusalem est à la fois la figure de la Jérusalem d’En Haut et une cité terrestre où s’affrontent les hommes avec leurs passions et leurs problèmes, une ville où sont entremêlés le sacré et le profane, la sainteté et le péché.

Du haut de leur monastère, par leur présence silencieuse, dans la mémoire et l’espérance, les Bénédictines de Notre Dame du Calvaire témoignent pour Jérusalem, pour l’Eglise, pour tous ceux qui attendent le salut, que Jésus demeure avec nous jusqu’à la fin des temps, et que « la Croix se tient debout pendant que le monde tourne ». Article du Père Marcel Dubois en 1997 pour le Centenaire du Monastère.