A la lingerie

Les vêtements blancs sont aux mains de Sœur Gabriele.

Peut-on imaginer le bonheur qui habille le cœur chaque lundi ou mardi matin quand il est question d’étendre le linge ! Nous avons le Saint Sépulcre et le Calvaire juste sous nos yeux en méditation permanente et actuelle, l’Esplanade du Temple, avec les Mosquées.

Il y a bien à faire pour invoquer l’Esprit de grâce et de supplication de se répandre sur les habitants de Jérusalem. C’est ce que vit Sœur Gabriele aidée de Sœur Marie Bénédicte.

Pour le ramassage et la suite des opérations sœur Gabriele fait face ; et elle le fait avec ses doigts de fée ! Il faut voir le linge marqué finement, découvert tout doucement au fil des semaines. Cela donne immédiatement une sensation de bien être et la délicatesse fraternelle exquise est reçue comme l’onction d’huile qui descend sur la barbe d’Aaron. Merci Sœur Gabriele !

Elle sait être espiègle aussi… voyez la photo ! La flûte et les travaux d’artisanat contribuent à l’épanouissement de sa riche personnalité très secrète que nous découvrons avec bonheur.

Oui qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble.

Voir aussi au Fil des Jours