Le Mont des Oliviers au Jour de l’Ascension

Dans le journal de voyage d’Ethérie le 40e jour après Pâques, c’est à Bethléhem que les chrétiens se réunissaient pour célébrer les Vigiles de l’Ascension dans la grotte où est né le Seigneur et non au Mont des Oliviers.

Eusèbe de Césarée nous parle de Constantin et d’Hélène embellissant de sanctuaires magnifiques les deux grottes mystiques, celle de Bethléhem et celle du Mont des Oliviers et Saint Cyrille de Jérusalem rapproche les deux mystères dans ses catéchèses :

« "Si à Bethléhem, Il est descendu des cieux, c’est du Mont des Oliviers qu’Il les a regagnés. Il a commencé à combattre pour nous à Bethléhem, mais Il a reçu la couronne due à ses victoires sur cette montagne".

Par contre le jour de la Pentecôte au moment de congédier le peuple réuni au Mont Sion pour la célébration, l’archidiacre élève la voix et dit : « Aujourd’hui après la 6e heure soyons tous à l’éléona, à l’Eglise de l’Imbomon à l’endroit où le Seigneur est monté aux cieux.

Une fois arrivé l’Evêque s’assied ainsi que les prêtres et tout le peuple. On fait les lectures, on dit des hymnes, des antiennes appropriées au jour et au lieu, on lit le passage de l’Evangile de l’Ascension du Seigneur et celui des Actes des Aoôtres, on bénit les catéchumènes puis les fidèles et on va à l’autre église c’est-à-dire à la grotte où le Seigneur s’asseyait pour instruire ses apôtres.

Il est déjà tard et l’on y fait le lucernaire, on dit une prière et on redescend tout doucement, tout doucement au chant des hymnes jusqu’au Martyrium puis à l’Anastasis et de là on retourne au Mont Sion d’où l’on était parti et il est presque minuit ! » »

Voir le jour de l’Ascension au Monastère

Voir ce qui se passe aujourd’hui au Mont des Oliviers le jour de l’Ascension