Avis pour abréger la voie de la perfection

D’après un avis donné par le Père Joseph à la Congrégation en 1636 pour s’acheminer à la perfection par une voie courte et sûre.

Quels sont les principaux obstacles à la perfection ?

1. la paresse des sens

2. le mouvement des passions

3. l’ignorance de l’intellect

4. l’inconstance de la volonté.

A ces obstacles, il faut opposer une vigilante opération de la foi et de l’amour essayant d’avoir pour objet le plus souvent possible l’Etre divin, absolument parfait, agréable, l’aimant plus que nous-même et le croyant plus intime et plus présent à nous que nous ne le sommes à nous-mêmes.

Et comme le cœur ne peut vivre s’il n’attire et respire l’air, ainsi, notre âme demeure oppressée et sans vigueur si elle n’attire à soi cet Etre divin par les continuels souhaits de sa volonté. En la jouissance du saint repos qu’elle trouve en Dieu, elle apaise ses désirs, n’ayant plus rien à désirer puisqu’elle connaît par la foi avec certitude que Dieu est infiniment heureux et qu’il lui fait la grâce de la vouloir rendre heureuse si elle met en lui toute sa béatitude.

Cet exercice de fréquentes aspirations apporte un prompt remède aux obstacles mentionnés :

1. il réveille la paresse des sens par cette attention vigilante

2. il apaise le mouvement des passions par un prompt anéantissement de tout ce qui peut troubler sa paix en Dieu.

3. il éclaire les ténèbres de l’intellect par la connaissance et la foi en la présence de Dieu.

4. il affermit l’inconstance de la volonté qui s’attache au souverain Etre, par un simple et fort amour, comme à celui qui est son infini bonheur.