Bestiaire (Renards)

Chasser les renards de notre vigne (cf. Ct) c’est faire la chasse à nos imperfections, non à celles d’autrui !…

D’autant plus que Dieu renouvelle en nos cœurs l’affection des vertus, il convient d’en chasser les imperfections et entre autres celles qui sont exprimées par la figure des petits renards.

Quand de bon cœur on s’exerce en cette chasse avec humilité et simplicité elle sert de récréation et de saint plaisir pourvu que chacune prenne soin de connaître les finesses de son propre amour plus que celle d’autrui, d’autant que si l’on court après les renards des autres, sans se soucier des siens, cela ne profitera ni pour elles ni pour soi.

Epître à plume volante du Père Joseph, pour la fête de sainte Anne (1638)