Saint Charles Borromée

Une intercession providentielle

Le jour de la fête de saint Charles Borromée, le 4 novembre 1616, le Père Joseph reçut l’autorisation du Pape de fonder notre Congrégation.

Une mission auprès du Pape

Envoyé à Rome par le Général des Capucins pour des affaires de son Ordre, le Père Joseph en profite pour exposer “l’affaire si délicate de Madame d’Orléans”, empêchée de mener à bien la réforme de Fontevrault et pour demander la fondation d’une Congrégation nouvelle. En 1630, il racontera aux Bénédictines comment le succès de ses démarches lui est venu de l’intercession de saint Charles Borromée :

Un projet de fondation rejeté

406
406

"Le jour de saint Charles (1616), étant à Rome fort affligé de ce que je n’avais rien pu obtenir pour l’établissement de votre Congrégation, le Pape et les cardinaux étant résolus à ne point consentir à ce que je leur avais demandé, et cela pour de bonnes raisons, me disant d’aider plutôt à réformer votre Ordre avec votre Fondatrice que d’en faire un nouveau. Pour moi qui connaissais le dessein de dieu, cela m’affligeait fort. J’étais au désespoir de ne rien obtenir par voie humaine, à cause que le lendemain je devais partir.

Une prière à saint Charles

Comme donc je m’en retournais à notre couvent, après avoir fait tous mes efforts pour vous, je passai devant l’église de saint Charles, et, me rappelant que c’était sa fête, j’eus mouvement d’y entrer, afin de lui remettre votre affaire entre les mains, le priant que, lui qui avait eu un si grand zèle de l’honneur de Dieu et du salut des âmes, il lui plût prendre en sa protection le projet de cette fondation qui s’en allait périr s’il ne s’y opposait.
En ce moment, il fut avis à l’âme de celui qui priait pour vous, que ce bon saint vous avait obtenues de Dieu, afin d’aider au renouvellement de son Eglise. Oui, certainement mes filles, Dieu donna de grands mouvements et connaissances à celui qui priait pour vous et il lui fut avis que votre Congrégation serait agréable à notre Seigneur.

Une intervention miraculeuse

Quand je fus arrivé à notre logis, j’expérimentai aussitôt l’intercession de ce grand saint. A l’heure même, voici que deux cardinaux, qui m’avaient été les plus contraires, vinrent de la part de Sa Sainteté et me dirent : "Mon Père, écrivez maintenant les articles de tout ce que vous avez demandé, car le Saint Père est résolu de vus les accorder et de ne vous rien refuser, croyant assurément que c’est une œuvre de Dieu".
J’écrivis donc tout ce que je voulus et je le leur donnai. Le lendemain, je partis de Rome avec tout le contentement que vous pouvez penser. J’étais à peine arrivé à Paris que je reçus toutes mes dépêches, encore mieux que je ná vais désiré.

Reliquaire St Charles
Reliquaire St Charles