Bestiaire du P.Joseph (Oiseau)

Le Père Joseph aime à se servir de la vie des animaux pour nous faire comprendre la vie spirituelle

Oiseau

Il faut remarquer que les desseins de Dieu ont des suites ; ce n’est pas comme ceux des hommes qui sont momentanés, sujets aux changements : ils viennent et puis s’en vont subitement comme un éclair, se trouvant évanouis en même temps qu’ils naissent, et ne laissent pas plus de marque d’avoir été fait que ne fait la trace d’un oiseau passant par l’air.

Sur ce sujet, David dit au Ps 36 : « Vidi impium super exaltatum et elevatum… » : J’ai vu un grand roi fort et puissant qui surpassait en hauteur le plus grand cèdre du Liban ; puis j’ai regardé au même lieu et ne l’ai plus vu.

Donc, les œuvres qui ne sont point de Dieu passent comme un tourbillon ou le trait d’une flèche. Mais il n’en est pas ainsi de celles de Dieu : elles sont précédés par les préparations puis accomplies et perfectionnées en leur temps.