Fête du Saint Esprit

homélie de Mgr Jules-Joseph le lundi de Pentecôte

Le lundi de Pentecôte, c’est une tradition, nous avons la liturgie byzantine selon le rite grec-melkite et Mgr Jules-Joseph et le Père Joseph partagent ensuite le repas avec nous.

Voici quelques extraits de son homélie :

Le jour de la Pentecôte, nous fêtons tout le mystère, et le lundi qui suit, nous fêtons tout spécialement le Saint Esprit, ce que fait l’Esprit Saint. Devant des moniales, je me sens comme un éléphant qui devrait apprendre à voler à un oiseau !

Comment l’Esprit Saint est appelé ? Il y en a deux qui l’appellent : la Très Sainte Vierge qui, en disant oui, et par la pureté de son Immaculée Conception, attire l’Esprit Saint.

Et au Baptême, j’aime voir Jésus dans le Jourdain, portant sur lui tous les péchés du monde entier et l’Esprit, reconnaîssant en lui le Fils qui est un avec le Père, descend sur lui. Au Thabor, c’est une nuée qui entoure Jësus en union complète avec le Père. Cet Esprit est attiré dès que nous sommes un avec le Fils, et en Jésus, unis avec Marie.

La mission de l’Église est de faire entrer tout le monde - sans juger ni mépriser personne - : Jésus regardait toujours avec un regard miséricordieux, Jésus court après la brebis égarée, l’Esprit Saint veut toujours la paix entre nous et la réconciliation. Nous sommes très forts pour juger, diviser, condamner : Jésus est venu non pour diviser mais pour unir. A la fin du passage de l’Évangile que nous venons de lire, quelle merveille, Jésus dit : « lorsque deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis au milieu d’eux ». Quelle merveille, le Nom de Jésus, nous avons le chapelet de la prière de Jésus où nous ajoutons : aie pitié de nous.