Rencontres de l’année 2011

Venir se ressourcer et partager l’essentiel, c’est ainsi que l’on peut spécifier l’accueil dans notre monastère, Lieu si fort que nous avons en garde pour faire fructifier avec ceux et celles qui nous visitent, nous stimulent dans notre vocation de présence et de veille.

Nous avons apprécié la présence de notre ami dominicain le Père Antoine Lévy de Finlande qui a assuré la célébration de l’Eucharistie pendant le mois de Juillet en l’absence des Pères Blancs. Ses homélies percutantes savent nous remettre en face de l’exigence et de l’importance de notre présence au sommet de ce Mont des Oliviers d’où nous embrassons la Ville Sainte et vivons la complexité de la situation des habitants.

Précédemment pour le Jeudi Saint 200 jeunes de Paris sont venus célébrer la Cène autour de Monseigneur Eric de Moulin Beaufort, ramassés par le Père Alexis Leproux véritable rassembleur et porteur de la Parole de Dieu ; il revient à la Toussaint avec un groupe sélectionné « Even ».

Un groupe de la Bible sur le Terrain, conduit par le Père Benoît Aubert a fait une halte en priant et dégustant ensuite le sirop de grenadine. Le Père Benoît est revenu nous confier son ministère à Aubervilliers où il est curé. Nous avons aussi la joie de revoir séminaristes ou nouveaux prêtres : le Père Dereck, Jérémie qui sera ordonné cette année, entre autres.

En juillet 2 visites nous réchauffent le cœur :

  • celle du Père Abbé Primat venant de présider l’élection abbatiale à la Dormition. Il vient nous redire l’importance de notre présence bénédictine féminine unique en cette ville de Jérusalem. Il porte le souci de notre avenir, heureux des liens qui se resserrent avec la Communauté de Sao Paulo au Brésil ; il y sera en fin d’année pour les célébrations de leur centenaire.

  • La seconde visite est celle de notre Patriarche avec son chancelier venu nous présenter ses condoléances après le décès de notre Mère Marie Emmanuel.

Fin Août, un groupe espagnol accompagné par le Père Raniero Cantalamessa, cherche refuge dans notre Eglise : trop de monde au Carmel, impossible d’entendre un enseignement et de prier… Notre Sœur Clemens aménage le lieu et assiste à l’entretien, pour sa joie. Quelques jours plus tard un prêtre de ce groupe nous revient avec une jeune chinoise portant un tee-shirt orné d’une reproduction d’une icône réalisée par Sœur Marie Paul pour la paroisse de Pamplune : c’était le signe distinctif de ces paroissiens participants au JMJ de Madrid ! Notre prière s’intensifie pour l’Eglise de Chine…

Il faut mentionner la visite toute chaleureuse et amicale le 6 décembre de l’épouse de notre Consul, accompagnée d’un de ses fils et de sa femme et leur beau bébé ! Il est passé dans les bras des unes et des autres…un vrai cadeau de Noël, sans négliger les paquets surprises qui suivaient. Le Père Jean Luc Eckert, responsable des communautés religieuses francophones au Consulat, était présent.